Image default
Vehicules

Régulariser ses paperasseries d’automobile allemande en France

Un certificat de conformité européenne est censé faciliter les démarches d’immatriculation d’un véhicule importé pour circuler en France. Or, ce n’est pas toujours évident. Le délai d’obtention d’un certificat d’immatriculation provisoire pouvant s’étendre d’un à deux ans pour le cas d’une voiture allemande. Il faudra donc optimiser son dossier.

Cinq étapes pour formaliser une voiture importée d’Allemagne

Tant que vous n’avez pas obtenu votre carte grise, votre véhicule importé de l’Allemagne ne pourra pas circuler librement en France. Lors d’un contrôle technique, vous risquerez aussi de passer un mauvais quart d’heure avec les représentants de l’ordre. Pour éviter cela, il faut respecter les démarches qui suivent !

1.     Obtenir l’attestation de conformité du constructeur auto :

Le Certificat de Conformité voiture allemande est la pièce d’identité de votre véhicule étranger. Le fabricant est tenu de vous l’attribuer. Ce justificatif facilite le repérage de votre voiture ou de votre moto importée d’Allemagne grâce à son matricule de réception par type. Il s’agit d’une pièce essentielle et indispensable à fournir pour obtenir votre carte grise définitive. Notons qu’il n’est valide que pour les véhicules issus des territoires européens qui forment l’UE et dont l’Allemagne fait partie.

2.     Récupérer le quitus fiscal réclamé :

Pour ces véhicules, la contribution exigera la fourniture d’un certain nombre de documents : factures d’achat, carte grise originale, etc. À noter que le quitus est gratuit pour les voitures importées et d’occasion ayant parcouru plus de 6000 kilomètres. Pour en bénéficier, votre engin doit remplir ces deux critères. Le quitus est payant en France pour les véhicules d’origine allemande qui affichent un kilométrage d’entre 4000 et 6000. Au cas où vous auriez déjà réglé les taxes en Allemagne. Vous pouvez vous faire rembourser par le Fisc allemand sur la base des justificatifs émanant de la Contribution française.

3.     Se doter provisoirement de plaque WW :

Pour bénéficier d’une autorisation provisoire qui va permettra à votre véhicule étranger de circuler en France, munissez-le d’une plaque WW ! Attention tout de même, car elle n’offre qu’une courte validité de 4 mois. Cela ne vous confère que le strict délai nécessaire pour régulariser vos paperasseries d’auto.

4.     Procéder à un contrôle technique :

Si la date du dernier contrôle technique de votre véhicule remonte à plus de 6 mois, il vous faut absolument le faire réexaminer. C’est impératif en outre, pour une voiture ou une moto de plus de 4 ans.

5.     Ne pas tarder à immatriculer définitivement le véhicule :

Pour gagner du temps, il est recommandé de l’opérer en ligne sur les sites agrées par l’État. Conformez-vous aux instructions indiquées ! Réunissez les pièces demandées dans les meilleurs délais pour obtenir rapidement votre carte grise définitive !

Les démarches pour immatriculer un véhicule allemand d’occasion

Se munir de toutes les paperasseries originales de l’auto ou de la moto allemande importée d’occasion est primordial avant d’entamer ces procédures. Pour cela, vous devez fournir :

  • Le certificat de conformité européenne de votre véhicule.
  • Sa carte grise allemande.
  • Une demande d’immatriculation dont le modèle est disponible sur le site dédié.
  • La facture d’achat de l’automobile ou de la moto d’occasion.
  • Une attestation de contrôle technique français pour un véhicule de plus de 4 ans.
  • Votre pièce d’identité.
  • Votre justificatif de logement.
  • Un quitus fiscal.

Related posts

Quel est la signification des inscriptions sur un pneu ?

sophie

VTC : les obligations légales des exploitants

administrateur

Pourquoi choisir un coffre de toit Hapro ?

Tamby

Comment en tirer le meilleur parti lors de l’achat d’une voiture d’occasion ?

Claude

Porte-vélo d’attelage : utilisations

Irene

Les avantages du camping sur la santé

Irene