Image default
Sante et Beaute

Pourquoi est-ce plus négatif de vomir après une crise de boulimie ?

Dans cet article, je vais vous expliquer ce qui pousse une personne boulimique à se faire vomir après une crise, en quoi cela a plus de conséquences négatives et comment réduire les vomissements.

Pourquoi se fait-on vomir lors des crises de boulimie ?

La majorité des personnes boulimiques se font vomir après avoir fait une crise. D’autres utilisent des laxatifs ou font beaucoup de sport après chaque crise, mais généralement les vomissements sont le moyen le plus utilisé.

La principale raison qui pousse une personne boulimique à se faire vomir après une crise de boulimie est d’éviter de prendre du poids. En effet, lors d’une crise, elle absorbe une quantité énorme de nourriture et donc de calories. Elle culpabilise alors car elle est convaincue que toutes ces calories vont être absorbées par son corps et vont se transformer en graisse supplémentaire.

Cette pensée est très insupportable par la personne boulimique car elle est obnibulée par son corps et par la minceur. Son objectif est de maintenir son poids ou de maigrir et l’idée de grossir lui est impensable.

Elle va donc utiliser un moyen d’éviter que les calories ne restent dans son corps. Et le moyen le plus rapide et le plus facile que les personnes boulimiques ont trouvé est de se faire vomir. Elle va donc aller le plus rapidement aux toilettes ou dans un endroit pour se forcer à vomir et ainsi éliminer le maximum d’aliments.

D’autres raisons poussent également la personne boulimique à se faire vomir. Cela lui permet d’éviter d’avoir le ventre trop tendu avec toute la nourriture ingérée, parfois prêt à exploser, et elle a l’impression, après les vomissements, qu’elle n’a fait aucune crise. Enfin c’est ce qu’elle croit.

De plus, c’est également un moyen d’évacuer le surplus de tensions qui lui restent. Car la personne boulimique va manger des grandes quantités de nourriture, en partie pour éliminer des tensions intérieures et cacher des émotions. Et le fait de vomir lui procure une sensation supplémentaire d’apaisement. Lorsque j’étais boulimique, j’ai même d’ailleurs fait de nombreuses crises, non pas dans le but de m’apaiser avec la nourriture, mais pour ressentir l’apaisement lié aux vomissements.

Il existe probablement d’autres raisons qui poussent une personne boulimique à se faire vomir. Elles diffèrent selon chaque individu.

Quels sont les inconvénients des vomissements ?

Malheureusement, les vomissements ont bien plus d’effets négatifs sur la personne boulimique, bien qu’inconsciemment elle croit qu’il y a plus d’effets positifs.

Ce qui la pousse à continuer les vomissements est justement parce qu’elle voit plus de positif que de négatif à faire des crises. Notre cerveau est naturellement fait pour nous pousser à faire des choses qui ont plus d’avantages que d’inconvénients. On ne va jamais faire quelque chose qui nous apporte plus de négatif que de positif, ce serait inhumain. Et bien souvent, c’est inconsciemment qu’on trouve plus d’avantages à faire certaines choses qui semblent à première vue plutôt négatives.

Par exemple, certaines personnes ont du mal à se séparer d’une personne qui leur est toxique car, inconsciemment, elles pensent que cette personne leur apporte la sécurité, le confort, elle ont peur de l’inconnu… Inconsciemment, la balance penche du coté des raisons positives de rester avec cette personne. Et c’est le cas dans tous les domaines et toutes les situations.

Pour en revenir aux crises de boulimie, il est donc sûr à 100% que si vous continuez à vous faire vomir après vos crises de boulimie, c’est que vous croyez inconsciemment qu’il y a plus d’avantages que d’inconvénients à faire cela. Je souhaite donc vous donner ici quelques inconvénients à faire certaines crises et je vous demanderai ensuite de faire un exercice pour que vous vous rendiez compte naturellement qu’il vaut mieux pour vous d’éviter de vous faire vomir.

Tout d’abord, et j’imagine que vous êtes déjà au courant, les vomissements ont des effets très négatifs sur la santé. Ils peuvent vous brûler l’oesophage et l’estomac avec l’acidité de la sécrétion biliaire. Cette sécrétion va également abîmer vos dents avec l’acidité et celles-ci peuvent se déchausser. Ces conséquences ne sont pas visibles au début de la boulimie mais peuvent survenir si vous vous faites vomir trop souvent et sur le long terme. Il en existe d’autres mais je préfère vous parler plutôt de ce qui est plus facilement visible sur le court terme.

De plus, les désordres intestinaux sont extrêmement nombreux, et surviennent généralement après chaque crise. Tout dépend de votre fragilité à l’origine, mais vous risquez des gaz et des ballonnements parfois très intenses. Cela peut-être vraiment très dérangeants si vous n’êtes pas seul les heures qui suivent la crise ou le lendemain. Ca peut même devenir très handicapant. De plus, la multiplication des crises a tendance à fragiliser l’estomac et l’intestin.

Contrairement à ce que vous croyez, vous n’éliminez pas toutes les calories ingérées avec les vomissements. Vous avez parfois l’impression que vous avez tout éliminé car votre ventre est plat et vous sentez votre estomac vide. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne reste pas d’aliments dans votre estomac. Je pense notamment aux graisses et aux huiles qui s’accrochent facilement aux parois et qui sont très caloriques. Donc c’est pour cela que, bien souvent, plus vous faites des crises de boulimie, plus vous prenez du poids. Vous pouvez également prendre du poids parce que vous pensez pouvoir évacuer tous les aliments en vomissant, et vous vous rendez compte que certains jours, vous n’arrivez pas à tout vomir, voire vous gardez tout. Dans ce cas, vous avez tous les inconvénients des vomissements sans les avantages.

Les vomissements ont également tendance à augmenter les carences en nutriments indispensables pour le corps humain. En vomissant, vous allez non seulement ne pas absorber des nutriments dans les aliments, tels que le calcium ou le magnésium, mais en plus les aliments vomis vont emporter avec eux d’autres nutriments qui étaient déjà dans votre corps avant la crise. Je ne saurais pas trop vous expliquer les détails car il ne s’agit pas de mon domaine, mais c’est globalement ce qui se passe dans votre corps. Et cela crée en vous des carences.

Le problème de ces carences en nutriments est qu’elles diminuent énormément votre énergie. C’est en grande partie la raison pour laquelle vous vous sentez souvent très épuisé après avoir fait une crise de boulimie vomitive.

En quoi les vomissements entretiennent-ils la boulimie ?

Je tiens à vous préciser un inconvénient important à faire des vomissements lors de vos crises, est que la dénutrition engendrée ne fait qu’entretenir la boulimie. En effet, lorsque votre corps manque de certains nutriments, il va se mettre à vouloir combler ce manque. Et la seule solution pour lui de remédier à cela est de manger des aliments qui contiennent ces nutriments.

D’ailleurs, sachez que si vous écoutez vraiment votre corps et vos sensations de faim, vous allez être parfois tenté de vouloir manger certains aliments à un moment et d’autres aliments à un autre moment. Il nous dirige toujours vers les aliments qui nous apporte ce qui manque dans notre corps. C’est pour cela que c’est important d’écouter sa faim et ses envies alimentaires avec son corps et non avec sa tête. Mais cela fera partie d’un autre sujet d’article.

Pour revenir aux vomissements, en voulant combler les manques en nutriments, votre corps va donc vous inciter à manger à nouveau certains aliments. S’ils s’agit d’aliments que vous vous interdisez habituellement ou que votre raison ne veut pas manger, vous allez à nouveau culpabiliser. Et la culpabilité va entraîner à nouveau une crise de boulimie et ainsi de suite. C’est un véritable cercle vicieux. Vous avez d’ailleurs peut-être remarqué que, plus vous faites de crises de boulimie vomitives, plus vous avez envie d’en faire.

Il est donc important de casser ce rythme et de diminuer les vomissements.

Un exercice pour diminuer les vomissements lors de vos crises alimentaires

Je n’ai pas spécialement envie de vous conseiller de vous empêcher de vomir. Personnellement; j’ai déjà essayé cela et je n’ai jamais réussi ou très rarement à faire des crises sans vomissement. Après, si vous le pouvez, tant mieux. Mais je voudrais vous proposer un autre exercice plus simple psychologiquement.

Relisez tous les inconvénients des vomissements que je vous ai listés dans cet article. Reformulez-les à votre façon pour que vous les compreniez avec vos mots. Ajoutez-y d’autres inconvénients que vous trouver à vomir après vos crise de boulimie.

Ensuite, lisez-les si possible avant chaque crise de boulimie. Si vous avez du mal à les lire avant les crises, vous pouvez essayer de les lire pendant. Cela ne vous évitera pas forcément de vous faire vomir juste après mais, à force de répéter l’exercice, cela deviendra inconscient.

Je vous conseille également de lire cette liste de conséquences négatives tous les soirs avant de vous coucher, cela pendant 30 jours.

Cet exercice peut vous sembler un peu long et sans résultat au début. Mais c’est tout à fait normal car votre inconscient a besoin de temps pour remplacer vos croyances et se rendre compte qu’ils y a plus d’inconvénients que d’avantages à se faire vomir après une crise de boulimie.

Si vous avez des questions ou que cet exercice vous a aidé, n’hésitez pas à ajouter un commentaire ci-dessous.

Si vous voulez aller plus loin et avoir mes meilleurs conseils pour guérir de la boulimie, vous pouvez télécharger mon programme gratuit « les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie » en inscrivant votre prénom et votre email à droite de cet article.

Related posts

5 RAISONS pourquoi je n’ARRIVE PAS à sortir de la BOULIMIE

Irene

Quels sont les différents types de pèse personne / balance

Irene

AUTO HYPNOSE : CONFIANCE EN SOI pour vaincre la BOULIMIE

Irene

Typologie, provenance et origine de l’obsidienne

Irene

Pourquoi être « EGOISTE » pour guérir de la BOULIMIE ?

Irene

Boulimie | témoignage d’un ancien hyperphage boulimique

Irene