Image default
Immobilier

Comment réaliser la déclaration de Location meublée non professionnel ?

On ne devient pas loueur meublé du genre au lendemain sous un coup de tête. En réalité, il y certaines démarches à suivre pour obtenir officiellement ce titre. Dans la suite de cet article, nous allons donc vous expliquer ce qu’il faut faire pour réussir à intégrer le monde de l’immobilier sans encombre et pouvoir commencer votre business en toute sérénité.

Parfaire vos obligations et choisir un régime fiscal

Vous devez bien évidemment, d’abord posséder un bien meublé, mais lorsque vous serez décidé à entrer dans le monde des loueurs, il faudra vous déclarer et déclarer votre statut de LMNP au centre des impôts. Ceci fait vous devez choisir entre deux dispositifs qui assureront la bonne démarche de vos affaires. Le premier dispositif s’étale sur le choix d’un régime fiscal. Il en existe deux. Le régime micro-Bic et le régime réel. D’ailleurs, vous êtes libre de vous imposer à l’un comme à l’autre sauf que vous devriez prendre en compte, le revenu annuel de votre immobilier. Avec micro-Bic, vous bénéficiez d’un rabattement de 50% de vos revenus. Pour le régime réel vous aurez droit à un amortissement de vos biens et de vos immobiliers. Mais saviez-vous que dans 80% des cas, le régime réel simplifié vous donnait plus la possibilité de faire des économies d’impôts ?

2nd dispositif, la loi censi-bouvard

Souscrire dans le censi-bouvard n’est pas non plus une mauvaise chose. Auprès d’une déclaration à l’administration fiscale, ils doivent remplir une fiche nommée 2042 C où il est précisé qu’il s’adonne à la location pour 9 ans et lui permet une réduction d’impôt. Ils permettent également de grandes faveurs pour les propriétaires bailleurs. Si cet article vous a inspiré, nous vous en recommanderons plus si vous cliquer sur ce lien https://www.location-meublee-non-professionnelle.net/.

En bref, un loueur en meublé non professionnel peut bénéficier de deux régimes d’imposition en fonction du montant des recettes locative, soit le régime forfaitaire soit le régime réel. Le statut de loueur en meublé est un statut juridique et fiscal rattaché à la personne et non au bien. Ce statut bénéficie d’une législation plus souple applicable au bail et d’un environnement fiscal privilégié, ce qui attire de plus en plus les investisseurs. La location meublée peut concerner la location de résidences d’habitation (à titre principal ou secondaire) mais aussi les résidences de services (EHPAD, seniors, étudiants, tourisme, affaires).

Attention toutefois, si les revenus excèdent 23.000 € par an et correspondent à plus de 50 % des revenus professionnels du foyer fiscal concerné, le statut de loueur en meublé professionnel s’impose et, par conséquent, un enregistrement au Registre du Commerce et des Sociétés sera nécessaire.

 

Related posts

Qu’est-ce qui rend la LMNP ancienne très intéressante ?

Irene

Tout savoir sur l’impôt concernant la fortune immobilière

Laurent

Les points essentiels du démembrement en SCPI

Irene

Comment bien choisir son constructeur de maison individuelle ?

Journal

Conseils utiles pour l’achat d’un local commercial à Nantes

Odile

Pourquoi demander les services d’une agence immobilière ?

Irene