Image default
Environnement

Conseils et astuces pour bien réussir l’élagage d’un tilleul

Le tilleul est un arbre classé parmi ceux à grand développement puisqu’il peut atteindre facilement les 30 mètres, voire plus. Pour maitriser la croissance d’un tel arbre, il est indispensable pour son propriétaire de procéder à des tailles régulières. Vous découvrirez dans cet article les secrets et les conseils à appliquer pour que l’élagage d’un tel végétal soit un succès.

Taille du tilleul : notions de base

Compte tenu de la rapidité de sa croissance et les dimensions définitives d’un tel végétal, il est indispensable de procéder à une taille de formation dès son plus jeune âge. Il faut être vigilant par rapport à cette procédure, car si vous ne maîtrisez pas la technique, vous requerrez de causer à votre jeune végétal des grosses coupes.

Généralement, il est plus sage de confier ladite taille à un professionnel à l’exemple de cet élagueur expert qui exerce dans le 30, car lui seul est en mesure de faire respecter la règle des 10/12 sur l’arbre tige. Vous devez savoir que cette valeur représente la circonférence du végétal à 100 cm du sol. Exprimée également en centimètre, elle sert pour avoir des informations précises sur la force de l’arbre.

Plus tard, lorsque le propriétaire estime que l’arbre est trop gênant ou que son entretien est assez coûteux pour lui, il peut opter pour une modification de sa conduite en passant d’un port semi-libre à une conduite en tête de saule. Il peut aussi demander à son élagueur à ce qu’il procède à la méthode inverse.

La particularité du tilleul est sa grande capacité à tolérer les tailles. Le végétal se cicatrise assez facilement même si vous procédez à une coupe des bois dont les diamètres font 10 cm. Il faut aussi noter que son bois est bien compartimenté. Toutefois, son tronc et ses branches de tailles considérables sont tendres. Une plaie sur ces derniers peut donc facilement entrainer une purification du bois.       

Offrez une forme semi-libre à votre tilleul

Que vous optiez pour une conduite en port libre ou semi-libre, vous êtes certain que l’arbre dispose d’une forme moins contraignante. La forme libre ou semi-libre, par contre, nécessite un plus grand espace. Une superficie ronde de 20 m de diamètre en moyenne est nécessaire pour son bon développement en cas de port libre. En plus de cela, il faut qu’aux alentours du végétal, il n’y ait pas de lignes électriques.

Pendant la jeunesse du tilleul, au cours de la formation de la flèche, il n’est pas nécessaire d’ôter les fourches. Ce dont vous devez vous soucier, c’est une répartition équilibrée des charpentières au tout du végétal. Assurez-vous qu’au fur et à mesure que le houppier monte, celui-ci conserve 33 % du tronc pour 67 % de couronne.

Lorsque la cime prend une forme arrondie, il est temps pour vous de procéder à une taille d’entretien. Autrement dit, vous devez ôter les bois blessés du fait d’un croisement entre plusieurs branches, d’une part, et les bois morts, d’autre part. Profitez également de cette opportunité pour effectuer une éclaircie de la couronne.

Comment procéder pour une conduite en tête de chat ?

Conduire un tilleul en tête de saule est assez aisée. Tout ce qu’il vous faut, c’est un sécateur de force, mais vous devez effectuer régulièrement la taille pour qu’elle soit une réussite. Cette réussite se traduit par la possibilité pour l’homme d’accéder à ce végétal en utilisant un escalier.

La taille, qui est effectuée tous les 3 ans, doit être réalisée uniquement en hiver. Pour cela, il est indispensable de supprimer les rameaux au même endroit et enlever les gourmands présents sur les charpentières et le tronc.

Related posts

On personnalise ses vêtements en coton biologique

Journal