Image default
Art et Culture

Comment ouvrir une galerie d’art et initier ses premières phases

Après un article intitulé « Comment commencez-vous une galerie d’art », où nous avons démontrer que démarrer une entreprise de galerie d’art est un marathon de stress et de nuits blanches qui provoque des cheveux gris et des nuits blanches qui pèsent lourdement sur votre portefeuille, nous avons préparé cinq conseils pour vous aider à prendre un bon départ . Combinez-les avec ce que vous avez appris précédemment et vous devriez être en mesure de comprendre comment ouvrir une galerie d’art et initier ses premières phases.

Ne pas avoir peur de perdre

Ne vous y méprenez pas, les deux premières années seront dures et votre galerie risque de tourner à l’eau, et une fois celles-ci placées dans le rétroviseur, vous aurez toujours du mal à vous battre de temps en temps. Il s’agit principalement d’un jeu hasardeux. Vous devez donc être prêt à subir la défaite et à passer à autre chose. Le marché de l’art est tel que vous allez parfois mal interpréter la situation, mais l’objectif est de devenir capable de réduire un profit plus souvent que de le plier. C’est malheureusement la nature de l’entreprise et vous ne devez pas être découragé quand cela se produit.

Soyez original avec votre galerie

N’oubliez jamais que les galeries sont un lieu où les artistes peuvent expérimenter et jouer avec leur imagination, et cela est également vrai pour les propriétaires. Dans un marché dominé par des personnalités sauvages et des esprits libres, il est important de vous démarquer, alors n’ayez pas peur d’expérimenter. Tester des idées, sortir des sentiers battus et prendre des risques – voilà une méthode éprouvée pour progresser dans le monde de l’art.

S’en tenir aux artistes que vous aimez

Le marché de l’art est une plate-forme d’apprentissage, d’innovation et de conversation. Vous ne serez donc surpris que si vous vous occupez de quelque chose qui vous passionne. Sûrement la meilleure ressource pour naviguer dans ce genre de domaine, la passion. Elle inspire le travail acharné et les gens remarqueront toujours que quelqu’un est dédié. De plus, en vous assurant que vous êtes proche de ce que vous aimez, vous réduirez considérablement les risques d’être découragé par ce que vous faites. Inutile de dire que cela rendra également vos petites victoires et vos succès beaucoup plus doux.

Mesurer le pouls du marché

Inutile de dire que vous devez faire partie du marché de l’art si vous souhaitez y réussir. Toujours fluide et assez dynamique, le marché de l’art est une bête intéressante qui change et évolue constamment, empruntant souvent des routes très imprévisibles. C’est précisément pourquoi vous devez vous assurer de toujours être au courant de ce qui se passe dans le domaine de l’art. En plus de faire des suppositions vous-même, faites appel à des experts tels que des artistes et des membres du monde des affaires pour évaluer la situation.

Toujours garder l’honnêteté à l’esprit

Enfin, ne mentez jamais, ne présentez pas de manière inexacte, n’embellissez pas excessivement ou ne manipulez pas le public auquel vous vendez et les artistes que vous représentez. Rappelez-vous que la réputation de tout ce que vous avez dans le monde de l’art est votre réputation et veillez à ne jamais la compromettre. Pour tous les acteurs majeurs du jeu, leur mot est extrêmement précieux et le but ultime est d’arriver à un point qui compte autant vos propres mots. En termes simples, vous n’y arriverez jamais si vous vous trompez.

La vraie valeur de votre entreprise

En fin de compte, ce qu’il en coûte réellement de gérer une galerie dépend de vos objectifs, de vos idées, de votre débrouillardise et de votre sens de la valeur. Si vous êtes un vrai amateur d’art, être capable de représenter un art tel que vous le voyez dépasse de quelques chiffres une fois que tous les calculs ont été effectués. Que vous dirigiez une galerie parce que vous appréciez l’art ou simplement pour son aspect monétaire, vous êtes forcément en conflit avec les environnements imprévisibles des deux mondes.

Cependant, gérer une galerie réussie est un marathon et non un sprint. Assurez-vous de bien comprendre que cela prendra certainement du temps avant de commencer à tirer des bénéfices de vos investissements. Mais une fois que vous le faites, rien de plus simple que d’être le fondateur d’une galerie d’art à succès comme celle du galeriste pascal robaglia qui a surmonté tous les obstacles et malchances posés devant lui, maintenant capable de s’asseoir, de siroter du vin et de profiter des merveilles créatives de l’humanité pour vivant.

Related posts

Les meilleurs services gratuits de streaming de film que vous pouvez regarder maintenant

Richie

Pourquoi suivre un stage de dessin à Paris ?

Laurent

Déco table de mariage : comment la réussir ?

Journal

Etre peintre amateur

Irene

Tourisme dentaire : les meilleures destinations européennes

Claude

Consultation de voyance : pour avoir les meilleures conditions, qui soient

Tamby