Image default
Sante et Beaute

Boulimie, J’ai fait un excès alimentaire, comment je le gère?

Pendant ce premier jour à Vienne, j’ai fait un excès alimentaire et je vous montre comment j’ai fait pour gérer cet excès alimentaire. Cela vous aidera à moins culpabiliser et à diminuer vos crises de boulimie. J’en profite pour vous partager mes aventures, Vienne et ce que je mange.

J’ai fait un excès alimentaire, comment je le gère ?

J’ai fait un excès alimentaire, comment je gère tout ça ?

Je suis Magali LE ROUX, une ancienne boulimique (pendant 8 ans), je m’en suis sortie et je suis là aujourd’hui pour vous aider à vous en sortir vous aussi.

Dans cette nouvelle vidéo je suis à Vienne pour mon 1er jour, je vais vous faire un petit peu visiter… Je vais vous partager mes repas et notamment un bel excès alimentaire, je vais aussi vous montrer comment je gère ça et comment je me sens aujourd’hui avec les excès alimentaires.

Avant de vous montrer et de vous expliquer tout ça, si vous voulez avoir un peu plus de conseils et d’explications sur la boulimie, mieux comprendre la boulimie et aussi connaître mon histoire et comment j’ai réussi à sortir de la boulimie… je vous invite à vous inscrire sur le lien juste en dessous de la vidéo pour recevoir le . Vous avez juste à vous inscrire, je vous dis à tout de suite pour le 1er jour à Vienne…

Après une nuit assez courte, me voilà à la découverte de Vienne. Ça à l’air bien sympathique, ça à l’air beaucoup plus petit que Rome et plus à l’échelle humaine… on verra. J’ai rencontré une autre personne, elle vient de Londres et m’a proposé de faire des trucs ensemble… on va peut-être en profiter pour découvrir ensemble Vienne puisqu’elle y est aussi pour le même temps que moi. C’est parti pour un petit tour de Vienne !

Ah oui ! J’ai oublié de vous dire aussi : là il est presque 11h, je crois que j’ai tellement mangé ces 2 / 3 derniers jours et tellement de choses riches, que ce matin j’avoue que je n’avais pas du tout envie de manger… ou en tout cas pas des trucs riches. Je sens que mon corps sature un petit peu là… donc on va y aller un peu plus mollo sur la nourriture… en tout cas je n’ai pas spécialement faim, mais je prendrais un petit café…

C’est trop mignon ! C’est quand même assez impressionnant parce que je viens à peine d’arriver dans cette ville et je me sens déjà super bien… pourtant il y a du monde, mais il n’y a pas les touristes de Rome ni la même énergie. Depuis hier soir, en fait depuis que je suis arrivée à Vienne, je me sens super bien. Je ressens un apaisement dans mon corps et c’est assez impressionnant la différence…

Comme quoi, des fois, l’environnement peut avoir un énorme impact sur ce qu’on ressent. A Rome, c’est vrai que je ne serais pas forcément restée plus longtemps, je commençais à en avoir un petit peu marre des trucs à touristes et de l’énergie. J’ai adoré, mais c’est vrai que c’était un peu pesant pour moi à la fin….

Là, je me sens vachement bien… même s’il y a quand même du monde. C’est là où on se rend compte que finalement, au niveau énergétique, des fois l’environnement va avoir un impact sans qu’on s’en rende compte et sans que ce soit forcément quelque chose de visible. En fait c’est vraiment un ressenti que j’ai eu depuis que je suis arrivée à la gare et qui ne fait que se confirmer dans ce que je ressens, j’avais envie de vous partager ça…

L’endroit où on vit, l’environnement, peu vraiment avoir un impact sur notre bien-être : on peut se sentir bien en toutes circonstances, mais ça va quand même vachement aider. Donc… prenez en compte votre environnement, faites en sorte que vous vous sentiez au mieux dans votre environnement… faites les changements nécessaires quand vous le pouvez.

Il n’y a pas que moi qui tourne des vidéos en pleine ville…

En fait il y a du monde… mais c’est super calme comme ambiance. C’est hyper reposant, en tout cas c’est ce que je ressens…

Je me pause, j’ai marché pendant à peu près 2h et j’avais repéré une adresse où il y a des buffets végétariens (ça fait brunch), je vais tester parce que j’ai bien faim. J’ai bien faim mais de frais, de quelque chose de pas trop cuisiné…

Je viens de sortir du resto, je peux vous dire que je suis hyper bien calée. Là, j’ai largement dépassé ma satiété et je ne peux plus rien manger. Je ne vous ai pas montré le dessert car j’ai oublié de prendre la photo : j’ai pris un tout petit peu de flan, 2 petites boules d’un truc au chocolat et un petit morceau de banane en beignet.

Je n’ai pas pu finir mon dessert tellement j’en pouvais plus… J’ai profité, c’était tellement bon ! Et puis tout était végétarien et plein de saveurs… ce qui paraissait être de la viande était en fait des trucs végétarien et vraiment : j’ai profité. Je me suis dit que ce soir j’achèterai juste à manger et que ça me fera un petit peu des économies…

Je me suis dit : « Autant en profiter, je sais que je n’aurai pas faim avant un bon bout de temps… et comme il y a pas mal de légumes je pense que je vais quand même bien digérer… » et j’ai juste profité. Là, c’était un bel excès alimentaire, mais c’était trop bon !

Je vais aller me faire une petite sieste, mon coloc m’a proposé d’aller boire un café… je vais voir. D’abord une petite sieste, j’attends qu’il me réponde et j’irai refaire un petit tour, me promener, voir ce que je n’ai pas vu. Puis ce soir, normalement il y a une soirée, donc il faudrait que je sois clean… donc je vais voir si je vais y aller…

Voilà, je viens de faire une petite sieste, je viens de digérer un petit peu… et maintenant je vais aller retrouver mon coloc pour boire un café : je n’arrête pas de vivre ! Ce n’est pas parce que j’ai fait un excès alimentaire que je vais m’arrêter de vivre… mais c’est quoi ça ? !!!

J’en profite pour vous dire ça parce que je sais qu’avant, quand j’étais dans la boulimie et que je faisais des excès alimentaires : je culpabilisais. J’avais l’impression que c’était un peu la fin du monde… je m’arrêtais de faire des choses, je me disais : « Ben non, je ne peux plus faire d’autres choses après un excès »…

Je ne me sentais pas bien parce que j’avais fait un excès… alors que maintenant il est hors de question que je m’empêche de vivre, que je m’empêche de faire des trucs parce que j’ai un peu mal au ventre… Je digère un petit peu et puis c’est bon c’est reparti ! Je refais des activités qui me plaisent et ce n’est pas pour une histoire de nourriture que…

Disons que je fais confiance à mon corps ! Je sais qu’il digère un peu mieux et qu’après il va se réguler. Je n’aurais peut-être pas faim tout de suite, j’aurais faim plus tard… enfin je ne sais pas quand et on verra bien…

J’avais envie d’ouvrir cette parenthèse parce qu’avant je m’empêchais de vivre, de faire des choses, dès que je faisais un excès alimentaire. Maintenant il est hors de question que je m’empêche de vivre… enfin la question ne se pose même plus de toute façon !

Je prends juste le temps de digérer un petit peu… puis c’est bon… c’est reparti la machine est en route ! Je ne me pose pas de question donc… à vous de voir la prochaine fois que ça vous arrive : aurez-vous envie que vos excès alimentaires, que vos petits inconforts et que vos crises vous empêchent de profiter de la vie ? De faire ce que vous avez envie de faire ? De vivre ?

Ça fait 3 / 4 jours que je mange beaucoup plus que ma faim, j’écoute mon corps mais je mange des trucs que je n’ai pas l’habitude de manger. Aujourd’hui je n’ai pas du tout écouter ma faim… enfin je n’ai pas du tout écouté ma satiété, ma faim n’est pas ma satiété !

Ça fait à peu près 3 jours que je mange plus lourd et un peu plus riche que d’habitude… mon estomac me le fait comprendre ! Mais voilà : je profite… et puis demain je vais refaire un autre truc… vous allez voir… et je m’en fous : faim ou pas faim je le ferai quand même !

D’ailleurs, je vais même rajouter que c’est assez incroyable quand on prend le temps d’attendre ! Sur le moment on est dans l’inconfort, tout à l’heure j’étais un peu dans l’inconfort après mon excès alimentaire… et maintenant je me sens beaucoup mieux ! Parce qu’au bout d’un moment on digère… On digère et on sent se sentr mieux… le ventre ne va pas rester comme ça tout le temps… donc voilà, des fois ça vaut le coup d’attendre et au final ça évite de faire des crises de boulimie.

Imaginez si je m’étais empêchée de sortir après un excès alimentaire ou une crise de boulimie : j’aurais raté un café avec cette vue. J’ai demandé un café allongé… c’est assez impressionnant : voilà ce que j’aurais raté si je n’étais pas sortie…

C’est assez classe, Vienne est assez classe… Là c’est le summum aussi, on est au 8ème étage…

Apparemment, on va aller boire un petit verre… là il n’y a pas trop de monde mais il paraît que tous les soirs c’est blindé de monde. Je vais aller me faire la fête à Vienne…

Je suis en train de boire un petit verre avec mon coloc au bord du canal… j’ai pris un truc avec de la limonade et du vin…

Je n’ai pas une grande faim… mais une petite faim pour une glace… c’est pas mal, voilà…

La journée est terminée, alors qu’ai-je fait ? J’ai bu un verre et j’ai mangé une glace, après on est allés faire une soirée Couch Surfing où j’ai bu un verre de vin. Imaginez… et c’est vrai que quand j’y pense… si ça avait été avant : quand j’étais dans la boulimie, en temps normal, je n’aurais rien fait de la soirée…

Je serais restée chez moi, j’aurais fait une crise, j’aurais culpabilisé, je serais restée chez moi sans sortir et je n’aurais pas profité… j’aurais été mal toute la soirée ! Au final, là vous voyez que j’ai fait un excès alimentaire et qu’en fait je m’en foutais complètement…

Enfin… je veux dire que j’ai pris le temps de digérer un peu… puis je me suis sentie nickel. Vous voyez : ce soir je n’avais pas spécialement faim, j’avais un tout petit creux donc je n’ai pris qu’une glace… et voilà j’ai profité, j’ai passé une super soirée !

J’ai fait une super rencontre… à  la soirée Couch Surfing j’ai rencontré d’autres gens… donc au final, des fois quand vous attendez juste un petit peu… Au final je n’ai pas calculé tout ce que j’ai mangé dans la journée, mais ça se compense ! Je dirais que c’est plutôt un équilibre sur plusieurs jour…

Pendant quelque temps j’ai mangé beaucoup et en quantité, des choses assez riches… et en fait ça s’est équilibré naturellement et sur le long terme. Donc, ce n’est pas parce que vous faites un excès alimentaire que c’est la fin du monde, que vous allez grossir et que vous devez vous empêcher de vivre…

Je ne pense même plus à ce que mange : c’est fini, et voilà j’ai profité de la vie… J’ai rencontré des gens, j’ai passé énormément de temps super… un temps que je n’aurais jamais passé si, comme à l’époque de ma boulimie, je m’empêchais de vivre parce qu’après un excès j’étais trop dans la culpabilité…

J’espère que cette vidéo vous a apporté beaucoup de choses, vous aura aidé à avoir des déclics. Si vous pensez qu’elle peut aider d’autres personnes, n’hésitez pas à la partager. Vous pouvez aussi mettre un petit « Like » juste en dessous, ça m’encouragera pour faire de nouvelles vidéos et voir ce que vous avez aimé.

Si vous voulez être au courant des prochaines vidéos de mon voyage, avoir d’autres conseils et voir mes autres repas, je vous invite à vous abonner sur ma chaîne Youtube ou sinon à vous inscrire sur le lien juste en dessous pour recevoir un mail à chaque fois qu’une nouvelle vidéo est publiée.

Je vais aller dormir parce que je suis bien crevée et ma chienne est aussi bien fatiguée, à bientôt…

Related posts

5 RAISONS pourquoi je n’ARRIVE PAS à sortir de la BOULIMIE

Irene

Pourquoi être POSITIF aide à guérir de la BOULIMIE ?

Irene

Témoignage de Valérie, guérie après 40 ans de boulimie

Irene

Y a t-il une seule SOLUTION pour guérir de la BOULIMIE ?

Irene

Tomber malade un week-end : comment contacter un médecin de garde ?

Journal

L’hypnose conversationnelle

sophie