Image default
Maison et Jardin

Comment se déroule le terrassement ?

Comme travaux de maçonnerie, le terrassement représente un travaux d’une importance impérieuse. La future construction dépend essentiellement de cette étape par la qualité de son conditionnement. Ce type de travaux consiste à échafauder au mieux le terrain en vue d’installer une nouvelle construction de toute sorte sur un sol plat, stable et modelable. La réalisation de ce genre de travaux nécessite l’emploi d’engin de construction particulier et ne peut, ni ne doit être effectuée avec négligence. La réalisation d’un tel travaux nécessite de solliciter l’expertise de professionnel en faisant appel à une entreprise de terrassement.  Cependant nous allons présenter ci-dessous les étapes à savoir sur le terrassement d’un terrain.

Étape 1 : Le bornage du terrain ou le piquetage

A priori, l’aménagement d’un terrain pour une réalisation d’un terrassement nécessite l’usage d’engin d’où : une pelleteuse pour creuser, un chargeur servant à stabiliser le sol, une tractopelle pour mettre en œuvre des tranchées ou des canalisations, un camion aspirateur pour la gestion des gravats et enfin un bulldozer pour l’arasement du terrain.

Ceci étant dit, l’étape du bornage ou du piquetage nécessite de solliciter l’expertise d’un géomètre qualifié qui définira officiellement le périmètre du terrain à travailler. Le travail de piquetage s’effectue en posant des bornes en guise de limites de votre domaine afin d’y pouvoir installer une clôture et de conformer les travaux aux plans prévu par l’architecte. Mais encore, cette étape évite d’endommager des canalisations qui devraient être collationné au cours de cette étape.

Étape 2 : l’évacuation des eaux :

Afin de garder la stabilité du sol malgré un temps humide, celui-ci doit être aménagé de manière à concéder un ruissellement d’eau. Cela se réalise par une inclinaison modérée de 5% au minimum du sol en vue de pouvoir permettre une évacuation d’eau. Entre autres, procéder à un système de canalisation ou de drains garantie l’évacuation des eaux.

Etape 3 : Le décapage et la préparation des accès ou le décaissement

Non seulement cette pratique permet de séparer la terre de la couche de remblai mais elle peut éviter la repousse de mauvais herbes ou de tout genre de végétaux. La mise en place d’un fil géotextile permet de protéger les travaux de construction de la réapparition des racines des végétaux tout en évitant que la terre sur le terrain se mixte au remblai qui sera réaliser à l’étape suivante.

Etape 4 : Le remblaiement

Cette dernière partie à la particularité de ne pas toujours être possible car elle requiert relativement de s’informer auprès de la mairie. Cela s’explique par le fait que le remblaiement dépend du plan d’occupation du sol selon la localité. En revanche, composé de plusieurs couches de grosses pierres, de pierre concassée et d’une finition sableuse ou en gravillon, le remblai permet de stabiliser le sol en assurant la compacité des fondations.

Tout considéré, ces différentes étapes de terrassement laisse à constater qu’il ne suffit pas d’être juste un peu bricoleur pour le réaliser un terrassement mais cela exige une main d’œuvre qualifié nécessitant de faire appel à un professionnel comme cette entreprise de terrassement en Hérault.

Related posts

Tout savoir sur le programme d’isolation à un euro

Odile

Comment choisir le chauffage convenable pour votre ménage ?

Laurent

Comment choisir son architecte d’intérieur

Journal

Installer une climatisation réversible à Lyon 7

administrateur

Les précautions à prendre avant de commander son alarme en ligne

Christophe

Tout savoir sur le refroidisseur d’air

administrateur