Image default
Emploi et Enseignement

Comment devenir pilote de drone en France ?

Le plus petit rêve mérite que l’on y attache un prix. Vous le savez. Si le vôtre est de devenir pilote de drone, il faut y penser à deux fois. Mais une fois que vous êtes sûr de ce que vous comptez faire de votre vie, n’hésitez plus. Il faut commencer par faire vos recherches sur le parcours pour être un pilote de drone professionnel. C’est à votre actif. Cela vous aide à améliorer vos rapports avec les nouvelles technologies. Être pilote de drone surtout en France nécessite que vous fassiez des sacrifices tant au niveau de la formation, du temps que sur le plan financier. Pour vous aider à avoir la bonne information, cet article vous est offert.

Formalités administratives pour devenir pilote de drone

La législation réglementant le secteur du pilotage de drone a changé au fil des années. Au début, l’avènement des drones très frais et leur prix hors de portée de la bourse d’un citoyen lambda n’ont fait que les rendre plus rares. On n’en retrouvait que suivant le secteur d’exercice de l’utilisateur. Aujourd’hui, même les particuliers peuvent acheter un drone.

La législation a donc muté entre 2012 et juillet 2018. En France, lorsque vous essayez de piloter un de ces engins hors de chez vous, cela est perçu comme une activité aérienne. Les agents de la direction générale de l’aviation cible peuvent s’en prendre à vous. C’est à ce titre qu’il vous faut être en règle vis-à-vis d’eux. Cela vous met à l’abri de toutes les déconvenues qui pourraient porter ombrage à votre collaboration avec les enfants.

Le brevet théorique de pilote de drone

pilote de drone

Pour être un professionnel dans le pilotage de drone, il faut prouver ses capacités en tant que pilote. Vous allez recevoir un cours théorique. Vous devez réinvestir vos acquis. Cela suppose qu’il vous faut passer un test. Ce dernier est un exercice sur papier ou en ligne. On vous met toutes les informations dans un bloc préparé spécialement pour vous permettre de faire voir votre professionnalisme.

Il est question d’évaluer vos compétences théoriques dans le domaine. Il formule 40 questions ayant trait au pilotage de drone. Finalement, il vous revient de répondre de la bonne manière à un maximum de questions. Le résultat minimal pour espérer avoir ce document, c’est de réunir au moins 30 bonnes réponses. Cela vous aide à avoir plus confiance en vous. Ce sont les connaissances de base à réinvestir pour avoir une bonne base pratique.

Le manuel d’activités particulières

Vous devez vous procurer ce document. Il s’y trouve toutes les informations essentielles pour être un bon pilote de drone. Vous êtes obligé de l’avoir puisqu’il vous renseigne sur votre carrière professionnelle future. Les données théoriques concernant un drone y sot réunies. Dans un seul papier, vous trouvez tout ce qui pourrait vous être offert à un cours d’au moins 7 ans. C’est à votre actif. Pour avoir ce document, vous devez fournir :

  • Les renseignements sur les activités de l’entreprise : il faut que l’on sache ce à quoi vous comptez employer le drone. Cela aide à prendre en compte votre entreprise globalement dans les projets concernant votre secteur d’activité.
  • Les pilotes disponibles : ce sont les personnes qui travaillent à piloter les drones. Il faut que ce soit déjà des professionnels. Vous devez donc vous associer à des personnes différentes de vous ou supérieures.
  • L’outil à disposition : vous devez cibler les drones que vous pouvez piloter. Il y en a de plusieurs ordres. Selon votre maitrise des outils, il doit y avoir un outil spécifique qui vous convient le mieux.
  • Le contexte d’exploitation : pour employer un drone, certaines conditions doivent être réunies. Le climat, l’équipe technique et le suivi doivent être connus.

Les assurances

Les assurances sont des garanties de la survie de votre entreprise. Pour progresser convenablement, il faut tenir dans un contrat avec une maison d’assurance. Ainsi, les dommages que vous allez causer à autrui seront gérés sans trop vous ruiner. C’est dire que ce sont des précautions élémentaires.

Vous avez principalement deux types d’assurance auxquelles vous pourriez souscrire. Il s’agit de l’assurance couvrant les indemnités et intérêts dans les conflits avec les tiers et l’assurance couvrant le vol et la destruction de votre matériel de travail.

En fait, c’est suivant le type d’appareil que vous employez et votre niveau de compétence que les agences d’assurance vous proposent des produits.

Suivre une bonne formation

pilote de drone

La formation pour devenir pilote de drone est très rigoureuse. Elle est en accord avec le milieu dans lequel vous comptez vous investir. En tant que pilote de drone, vous risquez de perdre des appareils de grande qualité ou de blesser l’esprit de plusieurs personnes. Certains vont se sentir épiés si vous n’avez pas la bonne méthode d’approche. Pour ce faire, il y a à votre disposition deux types de formations.

La formation individuelle ou personnelle

C’est cette formation que vous vous donnez vous-même. Vous apprenez de vos erreurs. Avec les outils et les tutoriels qui existent en ligne, vous réussissez à vous faire une idée sur les bases du pilotage de drone. Faire une formation de ce type, c’est en avoir les moyens. Vous devez au début vous procurer un appareil d’amateur, si possible, un gadget de bonne qualité, mais à bas prix.

Ainsi, vous aurez la possibilité de vous amuser sur des zones isolées et de faire des erreurs. Il n’y aura pas d’occasion de blesser quelqu’un. Vous apprenez au fur et à mesure en isolant chaque compartiment des capacités de votre appareil. Une auto-formation n’est réussie que lorsque vous avez le goût de l’apprentissage et une bonne ténacité. Vous devez adorer faire des erreurs et apprendre sans relâche.

La formation dans un centre de formation ou dans une école
La formation dans un centre de formation se déroule suivant deux grandes étapes. Vous allez traverser une étape théorique avant d’aboutir à la pratique.

  • La phase théorique : cette formation se déroule la plupart du temps dans une école. Vous êtes conviés à suivre selon votre disponibilité la formation avec un groupe. Vous apprenez à acquérir les rudiments théoriques pour être pilote. Pour vous servir, des instructeurs qualifiés. C’est seulement au terme de cette formation que vous passez le test devant vous donner accès au brevet de pilote de drone phase théorique. Vous avez au minimum 40 questions. Les dispositions vous sont déjà notifiées plus haut.
  • La phase pratique : c’est l’instant propice pour vous mettre dans une situation réelle de pilotage de drone. Vous avez la vie de plusieurs individus entre vos mains. Il est de votre devoir de piloter consciencieusement votre appareil. Si vous vous qualifiez au test de fin de formation, vous aurez atteint le seuil minimal pour être diplômé.

Related posts

Quel est le niveau de difficulté en IAE ?

Tamby

Comment se méfier des clients mauvais payeurs ?

Irene

Finance Vs Marketing : lequel choisir pour son avenir ?

Tamby

Comment faire pour ne pas se perdre lors de la tenue de la comptabilité ?

Irene

Comment réussir sa vie sans diplôme ?

Laurent

Tout ce qu’il faut savoir sur le métier de couvreur

Tamby